Interférence électorale russe : une chronologie

 NEW YORK, NY - 03 JUIN : un manifestant brandit une pancarte de Vladimir Poutine lors d'une manifestation anti-Trump'March for Truth' rally on June 3, 2017 in New York City. Rallies and marches are taking place across the country to call for urgent investigation into possible Russian interference in the U.S. election and ties to U.S. President Donald Trump and his administration. (Photo by Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images) NEW YORK, NY - 03 JUIN : un manifestant brandit une pancarte de Vladimir Poutine lors d'une manifestation anti-Trump'March for Truth' rally on June 3, 2017 in New York City. Rallies and marches are taking place across the country to call for urgent investigation into possible Russian interference in the U.S. election and ties to U.S. President Donald Trump and his administration. (Photo by Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images)

Eduardo Muñoz Alvarez/Getty Images

Dans sa récente histoire, 'Le hack la prochaine fois' (extrait du numéro de février 2020 de Pierre roulante magazine), Andy Kroll a rapporté des détails exclusifs sur la façon dont la Maison Blanche de Trump, dès le premier jour, a arrêté les progrès sur la détection et l'arrêt de l'avenir russe élection ingérence. Il comprend une alerte du FBI inédite de décembre 2019 montrant une augmentation de 400% des attaques contre les installations gouvernementales par le vicieux rançongiciel Ryuk – cela se prépare en 2020 élection an. Ici, nous regardons de 2013 à aujourd'hui pour voir comment la Russie élection les plans de piratage ont été contrecarrés - jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus.